Apprentissage du Shiatsu et profession

Computer

Image provenant de la galerie flickr de hikingartist – licence creative commons

Quand j’ai commencé le Shiatsu, à la rentrée (scolaire) 2013,  je venais juste de retrouver un emploi après 2 mois d’inactivité suite à un licenciement économique. J’ai grosso modo passé l’été au chômage et ainsi pu profiter de cette belle saison et me ressourcer par la même occasion :).
J’avais donc un certain état d’esprit à l’époque et  je n’était pas du tout stressé par la recherche d’emploi. Je travail dans l’informatique et il faut avouer que c’est quand même un secteur où l’on galère un peu moins que de nombreux autres pour trouver un job.

Il est indéniable que l’apprentissage et la pratique du Shiatsu m’apporte un plus dans la vie de tous les jours, tant professionnelle que personnelle.
Par contre je ne suis pas certain que l’impact de mon métier sur ma pratique du shiatsu soit tout aussi positive.
Quand j’ai commencé le shiatsu, étonnamment, je me sentais plus relâché, plus détendu, moins speed. Puis cet état s’est peu à peu effacé. Ce n’est pas non plus du simple au double mais je sens qu’il y a une détérioration à ce niveau et j’ai l’intime conviction que c’est en partie du à mon emploi dans l’informatique. Et cela me surprend d’autant plus que je me sens vraiment bien où je suis, il y a super bonne ambiance, j’ai des collègues sympathiques que j’apprécie beaucoup et en plus ce que je fais me plait.
Je ne sais pas vraiment à quoi c’est dû ni pourquoi je pense que ça vient de là. L’intuition… et avec le shiatsu j’apprend de plus en plus à l’écouter celle là ;).

chat computer

Image provenant de la Galerie flickr de ludiecochrane – creative commons

Bon le côté positif c’est que ça fait maintenant un bon bout de temps que ça ne descend plus. J’ai du atteindre un pallier.
Je ne doute pas que je finirai par trouver un équilibre et que j’arriverai à évoluer, techniquement et mentalement, quand le moment sera venu et que cette impression négative disparaîtra alors.

Et vous, cela vous est-il déjà arrivé ce genre de chose ?

Bon Shiatsu à tous

David

6 thoughts on “Apprentissage du Shiatsu et profession

  1. Salut David,

    Jamais connu ce genre de passage down, en revanche mes activités dans l’aïkido (enseignement) + formation shiatsu tendent à m’éloigner du monde du travail… Mon esprit est surtout tourné vers mes apprentissages et recherches dans ces domaines, et le travail, plus ou moins alimentaire, et ce, même si je j’ai la chance de souvent bosser de chez moi, se fait plus pesant. Ou plutôt, il perd de sa saveur (s’il en a jamais eu) et paraît sans grand intérêt. Et s’il nuit également à ma pratique, je pense que c’est surtout à cause de la fatigue mentale et physique qui va avec. Le boulot devient boulet ! En particulier le travail devant les écrans… En plein air et en mouvement, j’ai l’intuition que ce serait différent. Bref, du coup, voilà que j’envisage sérieusement désormais de faire du shiatsu une activité principale. Let’s see ! Mais c’est très tentant 😉

    • Bonjour Benoit 🙂

      Tu as sans doute raison concernant la fatigue au sens globale. Après ça n’impacte pas ma motivation concernant le Shiatsu (ni celle de mon boulot d’ailleurs).
      Et effectivement si pour mon taf je pouvais marcher en forêt, je pense que la sensation serait tout autre. Mais voilà, j’ai une légère tendance geek et du coup je me suis orienté dans l’info il y a quelques années. Je ne regrette pas d’ailleurs.
      En tout cas si tu passes le pas et que tu t’installes, tiens nous au courant. N’hésite pas à partager ton projet, à nous dire comment il évolue, comment tu t’y prends, quels obstacles tu rencontre, je suis certain que ça intéressera beaucoup de monde.

  2. Bonsoir David

    C’est toute la difficulté de trouver le juste milieu entre concentration et relachement, en toute circonstance. La clé c’est l’observation dans la présence, renouvelée le plus souvent possible tant qu’elle n’est pas durablement installée.
    Il n’y a rien d’autre à trouver pour se sentir bien…
    …ne t’endors pas sur le clavier quand même! Les bébés savent s’abandonner totalement…mais y a mieux comme matelas! Mes chats (beaucoup plus gros) viennent m’aider à ne pas écrire parfois…

    • Bonjour Colette 🙂

      Effectivement j’ai encore un tout petit peu ( :p )de travail afin que ce juste milieux soit atteint.
      Quand au clavier, j’avoue que ce n’est pas la place que je préfère pour dormir et pourtant je n’ai pas de chat qui m’empêche d’écrire. ^^

      David

  3. Je pense que cela arrive toujours si on fait deux choses à la fois. Il y a toujours un moment où on sent qu’on lâche un peu l’autre activité au bénéfice de l’autre. Ce n’est pas un manque de concentration à mon avis mais juste un besoin de faire autre chose. Comme le shiatsu est plutôt relaxant, quand la pression vient au boulot, on pense tout de suite à se relaxer. Il y a cette idée de seconde option qui vient toujours. Cela m’arrive tout le temps

    • Bonjour Lilou.
      Merci pour ce commentaire, d’autant plus que tu as sans doute raison 🙂
      Il est vrai que l’envie et le besoin de se relaxer se font de plus en plus conscient avec la pratique du Shiastu.

Leave a Reply