Shiatsu : intuition ou sensibilité ?

En Shiatsu on dit souvent qu’il faut laisser faire l’intuition.
Laisser faire l’intuition… n’est-ce pas un peu facile comme formule ?
Ça veut dire quoi laisser faire l’intuition ? Qu’on peut faire n’importe quoi sans avoir à se justifier ? ou alors est-ce pour que le praticien se sente libre de faire ce qu’il a envie sans avoir mauvaise conscience ? A moins que ce soit pour donner une réponse toute faite si on nous demande ce qu’on a fait et pourquoi on l’a fait…

Peut-être que le terme “intuition” n’est finalement ni le mieux adapté, ni le plus parlant. Et si ce n’était pas l’intuition mais plutôt une forme de sensibilité physique qui nous conduit à travailler tel méridien plutôt que tel autre.
Le problème avec l’intuition, c’est que c’est difficile à travailler et à améliorer (mais pas impossible non plus). J’imagine que c’est quelque chose que l’on possède plus ou moins – ou pas… – de manière inné.

L’avantage de la sensibilité c’est que c’est un élément qui se travaille, qui s’éduque, qui s’améliore et qui se bonifie avec la pratique.
Or un praticien Shiatsu éduque ses mains (entre autre) pour être à l’écoute du corps du receveur tous comme un musicien éduque ses mains pour être en harmonies avec son instrument de musique. Cette éducation, cet affinement de la sensibilité est un véritable travail dans lequel on peut devenir meilleur chaque jour, à chaque pratique et ainsi progresser toute notre vie.
C’est en partie ce travail qui nous permet de laisser nos mains nous guider pendant une séance. Il arrive fréquemment de commencer un travail sur un méridien puis d’être attiré, voir happé, par un autre sans qu’on en ait véritablement conscience. Elles réagissent toutes seules, comme celle d’un pianiste lisant sa partition en jouant un morceau. Si celui-ci commence à penser à quel doigt il doit poser sur le piano pour effectuer la note suivante, je suis certain qu’il va se faire des nœuds au bout des mains (et ce sera beaucoup moins pratique pour jouer).
La même chose arrive au praticien Shiatsu : si on commence à réfléchir, on s’y perd. Nos mains sont éduquées pour ce travail, pas notre tête, donc, laissons les faire.

Au final, Intuition, éducation ou sensibilité ? peut importe le terme que l’on préfère, chacun prendra celui qui lui correspond le mieux. Pour ma part je pense que les trois vont de paires (oui 3 et paires ensemble c’est bizarre 🙂 ) et que non, l’intuition n’est pas une excuse pour faire des choses sans qu’on ait besoin de se justifier.  Intuition + éducation + sensibilité = le trio gagnant.
Sans doute y a-t-il d’autres choses qui rentrent en compte, mais il me reste encore à les découvrir…

Sur ce, bonne vacances à tous et bons Shiatsu 🙂

2 thoughts on “Shiatsu : intuition ou sensibilité ?

  1. Hello mon cher David

    L’intuition en shiatsu n’est pas un concept complètement abstrait, mais au contraire la réalité la plus pure. Je vais te laisser “un devoir de vacances”. Si, si … puisque tu insistes, ça me fait réellement plaisir !!! Tu vas méditer sur les 3 piliers du Shiatsu que sont : ” Intuition, Attention, Intention ” … On en reparlera dans le courant de 2 A.

    Ne te tortures pas trop l’esprit quand même … quoi que !!! …

    Allez, bonnes vacances, profites en au max

    Ton Sensei préféré … devines qui ?

  2. Bonjour Dominique,

    J’aurais du attendre que tes vacances débutent avant de poster cet article… Ça m’apprendra 😀

    Tu remarqueras quand même que j’ai nuancé mes propos en disant que ce n’était pas impossible à travailler (mon devoir s’en trouve allégé j’espère ^^)

    Bon, je réfléchirai à ces 3 pilliers, mais seulement à temps perdu hein !
    Et pour le moment je n’en ai pas trop vu que j’ai un receveur par soir la semaine prochaine. Du coup tes devoirs à toi seront à la rentré avec les fiches à relire.

    Excellente vacances à toi mon cher Dominique Sensei

Leave a Reply