Shiatsu : La reprise de Septembre

Shiatsu : La reprise

Shiatsu : La reprise

Septembre… la fin des vacances et la reprise des différentes activités. Parmi celles-ci il y a évidemment, le Shiatsu.

Pour moi la reprise a été particulière : elle s’est faite lors d’une journée des associations dans un stand.
Les consignes étaient de faire découvrir le Shiatsu et de ne pas dépasser 20mn par pratique.

L’expérience fut très intéressante. Pratiquer des Shiatsus sur des receveurs totalement inconnus et qu’on ne reverra sans doute jamais au milieu du public dans une ambiance bruyante est à faire au moins une fois.

Il peut y avoir quelques difficultés pour se centrer, faire abstraction de l’environnement ou pour se limiter au temps impartie.
Je n’ai pas éprouvé de gène par rapport à l’environnement, par contre j’en ai eu beaucoup plus pour me cantonner aux 20mn. Pas évident de s’arrêter en cours de route…
Par contre donner des Shiatsus sur des airs de percussion africaine ou sur de la Zumba en passant par le flamenco, c’est vraiment marrant. De toute façon, une fois centré, le bruit et les mouvements autours passent vraiment au second plan.
Malgré tout ça, les receveurs avaient tendances à vraiment partir (dans le bon sens du terme, du genre à lâcher prise, pas à nous quitter parce qu’ils en avaient marre). et quasiment s’endormir (voir s’endormir vraiment pour certains).

Au final j’ai fait 5 Shiatsus entre 10h et 15h, et en rentrant, faut bien l’avouer, j’étais épuisé.
Le bon point c’est que les retours ont été plus que positifs. C’est encourageant pour la suite en tout cas.

Bref, si vous ne l’avez jamais fait, je vous le recommande.

 

Bon Shiatsu à tous

2 thoughts on “Shiatsu : La reprise de Septembre

  1. Hello David

    Je suis absolument ravi de ton message. Le but que j’avais fixé est visiblement atteint (pas la fatigue en fin de journée !, mais l’obligation de se centrer et d’être immédiatement dans sa séance). Sincèrement, je pense que c’est une excellente expérience très formatrice pour des étudiants. L’école n’avait aucun objectif au travers de cette manifestation, si ce n’est d’apporter aux étudiants des conditions “anormales” de travail. Cette mise en situation – que nous proposons depuis 2 ans, sera bien sûr renouvelée, compte tenu de son immense intérêt pédagogique.

    Dominique

    • Hello Dominique,

      Content que tu sois ravi 🙂
      Oui objectif atteint (me concernant en tout cas).
      La fatigue du soir (et même de la fin d’après midi en rentrant), n’était qu’un bonus qui me laisse dire qu’il y a encore à progresser afin de pouvoir effectuer plusieurs Shiatsu à la suite.
      Ca m’arrive régulièrement d’en faire 2 dans la journée, un peu plus rarement 3, mais jamais plus.
      L’avantage d’en faire plusieurs à la suite, c’est que quand on commence à fatiguer, on se rend vite compte des points faibles dans nos positions. La fatigue accentue les mauvaises positions et les défauts. Il “suffit” d’en prendre conscience.

      Bonne soirée 🙂

Leave a Reply