Shiatsu et relâchement

Photo de Markus Tacker - creative commons

Photo de Markus Tacker – creative commons

Le relâchement…
Être relâché est un état que beaucoup cherche à atteindre, que ce soit dans le Shiatsu, dans les arts-martiaux et dans bien d’autres pratiques encore.
Pour certain c’est même une espèce de Graal à atteindre.
Mais ce que je trouve paradoxal avec le relâchement, c’est que pour la plupart d’entre nous, afin d’y arriver, il va falloir beaucoup travailler (physiquement et mentalement) afin de nous libérer de nos tensions. On doit vraiment se forcer à se relâcher.

Mais pourquoi chercher à être relâcher ?
Qu’est-ce que cela peut apporter à un pratiquant de Shiatsu ?
Ce que j’en pense du haut de mes 5 petits mois de pratique…

  • Un meilleur confort pour la pratiquant + on est relâché, plus on sera confortable sur nos positions
  • Du coup le receveur à toutes les chances de recevoir un meilleur Shiatsu
  • Cela permet à notre énergie de circuler plus librement
  • Ça permet de mieux écouter le receveur car les infos qu’il nous transmet et que l’on capte par le touché ne sont plus bloquées par nos propre tensions/blocages.
  • Ça permet de rester centré plus facilement
  • Ça évite de travailler en force (thanks captain obvious)captObvious

L’information reçue est donc plus précise et non altérée (à défaut de ne plus l’être du tout, elle l’est sans doute moins) par nos tensions, tout en nous permettant de travailler plus confortablement. Alors pourquoi se fatiguer ? Détendons-nous 🙂

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Bon Shiatsu à tous

One thought on “Shiatsu et relâchement

Leave a Reply